Part de marché des navigateurs août 2010

Il n’y a pas eu beaucoup de mouvement sur le marché des navigateurs en août 2010. Plusieurs sociétés analysent la part d’utilisation des navigateurs populaires en fonction des visites qu’elles surveillent.

Il convient de noter que cela ne montre jamais une image complète, mais peut visualiser les tendances, surtout si les données sont enregistrées pendant une période de temps prolongée.

Cela dit, passons à l’analyse.

Microsoft a perdu 0,34% de la part d’utilisation du navigateur Internet Explorer tandis que Google a gagné presque la même part (0,36%).

Firefox est resté stable et a gagné 0,02%, Safari a gagné 0,07% et Opera a perdu 0,08%.

L’image est différente lorsque des versions de navigateur individuelles sont analysées. Internet Explorer 8 a gagné 1,03%, la part de marché la plus élevée au mois d’août 2010.

Internet Explorer 7 (-0,79%) et Internet Explorer 6 (-0,82%) ont considérablement perdu des parts de marché. Firefox 3.6 a progressé de 0,65% et Chrome 6 de 0,29%.

Ces navigateurs détenaient la plus grande part de marché en août selon NetMarketshare, une entreprise qui suit les statistiques de partage des technologies Internet.

Les statistiques sur à Statcounter montrent une tendance similaire, mais avec des chiffres différents. La part de marché d’Internet Explorer a chuté de 1,34% mais se situe toujours confortablement à 51,34%.

part de marché des navigateurs août 2010

Le navigateur Web Firefox a réussi à gagner 0,40% de part de marché en août 2010, et a fini avec une part de marché de 31,095. Chrome a été le grand gagnant ce mois-là, franchissant pour la première fois la barre des 10%. Statcounter a enregistré une part de marché de 10,76%, un gain de 0,88% au cours du dernier mois.

Opera et Safari sont restés stables à 1,9% respectivement 4,2% de part de marché.

Les tendances des derniers mois se poursuivent. Internet Explorer 6 et 7 sont abandonnés par les utilisateurs, tandis qu’Internet Explorer 8 et Google Chrome parviennent à gagner cette part de marché. Il est probable que cette tendance se poursuivra pendant un certain temps. La sortie d’Internet Explorer 9 et de Firefox 4 est plus susceptible de briser ce modèle.